exit

Jean-Charles Hameau
Musée national Adrien Dubouché

Kimberley Harthoorn
Historienne de l’art



Published on 16 May 2019   DOI :

Abstract

Résumé

Keywords

Mots-clés

The Formes vivantes (Living forms) exhibition, which will open on October 9th, 2019 at the Musée national Adrien Dubouché, Limoges, France, aims at exploring the relationship between ceramics and the living, from the Renaissance until today. This article will lay out the main axes of the exhibition project : naturalist objects, from images resembling the living to castings of living beings ; works showing how an organic imagination is born from the recomposition of shapes found in nature ; the influence of visual revolutions that brought to sight invisible dimensions of the living, anatomical, microscopic or genetic. The exhibition will show that ceramics can also be an innovative realm of contemporary creation. We also hope to demonstrate how the ceramic material in itself, because of its physical and chemical properties, can play a role in crossing boundaries between the living and the non-living, conceptually, but also in practice, for instance with the emergence of biomedical ceramics. Such a transdisciplinary approach, following the latest developments in artistic creation and scientific research, will allow us to study our relationship to the idea of living, in the light of recent scientific discoveries, but also from a political, ethical and aesthetical point of view.

L’exposition Formes vivantes, qui ouvrira le 9 octobre 2019 au Musée national Adrien Dubouché à Limoges, se donne pour objectif d’explorer les relations entre céramique et vivant, de la Renaissance à nos jours. Le présent article vise à exposer les axes principaux de ce projet d’exposition, mêlant histoire des arts décoratifs et histoire des sciences : la production naturaliste, de l’image ressemblante au moulage sur le vif ; les oeuvres qui relèvent d’un imaginaire organique recomposé à partir des formes de la nature ; l’influence des révolutions visuelles que sont la mise au jour du vivant invisible, dans ses dimensions anatomique, microscopique ou génétique. On voit alors que la céramique est un domaine innovant de la création contemporaine, mais aussi que le matériau céramique lui-même, par ses propriétés physiques, est apte à jouer un rôle dans les passages de frontière entre vivant et non-vivant, tant conceptuellement que concrètement, notamment avec l’essor de la céramique biomédicale. Une telle démarche transdisciplinaire, inscrite dans l’actualité de la création et de la recherche, nous permet ainsi d’explorer l’évolution de notre vision du vivant, à la lumière des dernières découvertes scientifiques, mais aussi du point de vue politique, éthique, et esthétique.

ceramics living naturalism morphogenesis 3D printing decorative arts transdisciplinarity ethics aesthetics

céramique vivant naturalisme morphogenèse impression 3D arts décoratifs transdisciplinarité éthique esthétique