exit

Sciences humaines et sociales   > Accueil   > Educations   > Numéro 1   > Article

Étude comparée de deux pratiques enseignantes dans le cadre de l’accompagnement de la Transition agro-écologique

Comparative study of two teaching practices to support the agroecological transition


Gaborieau Isabelle
AgroSup Dijon

Mayen Patrick
Agrosup Dijon



Publié le 1er avril 2019   DOI :

Résumé

Abstract

Mots-clés

Keywords

La transition agro-écologique, inscrite au coeur de la Loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt de 2014 est déclinée dans l’enseignement agricole sous la forme du projet stratégique « Enseigner à produire autrement » qui impacte tout à la fois ce qu’il y a à enseigner et les manières de le faire. Cet article est issu d’un travail de recherche doctorale qui vise à comprendre comment des enseignants « ordinaires » s’emparent de la prescription « enseigner à produire autrement », ce qu’ils en font et ce que cela produit, ou non, sur les apprentissages des élèves. Cet article se base sur les deux premiers cas étudiés et focalise sur la dimension épistémologique des savoirs enseignés dans ces situations à enjeux professionnels particuliers.

Agro ecology project for France is defined by law for the future of agriculture, food and forestry at national scale since 2014. In agricultural education, this law has been turned into the strategically focus of "Teaching to produce differently”. Which one impacts both “What to teach” and “how to do it”. This article comes from a doctoral research project that aims to understand how “ordinary” teachers take hold of the “teaching to produce differently” prescription, what they do with it and what it produces, or not, on student learning. Epistemological aspect of the knowledge taught in these situations with particular professional stakes is highlighted.

Pratique enseignante Agro-écologie constructivisme problématisé analyse épistémologique apprentissage

Teaching practice agro-ecology problematized constructivism epistemological analysis learning process